Code

Dans la nouvelle épreuve théorique générale (ETG), l’épreuve ne change pas et le candidat doit toujours répondre correctement à 35 questions sur 40 pour décrocher son Code.
La formation à l’épreuve théorique générale(ETG), plus communément appelé « code de la route » est une formation basée sur le Savoir et Savoir être. Cette formation vous permet de développer les compétences nécessaires aux règles de base, afin de respecter la réglementation et de pouvoir partager la route avec courtoisie et respect des autres usagers et de l’environnement. Elle est composée de 9 thèmes qui sont :

  • Thème L :Dispositions légales en matière de circulation routière(panneaux, intersections, circuler, croiser et dépasser, stationner ou s'arrêter)
  • Thème C :Le conducteur(conduire, défaillances du conducteur)
  • Thème R :La route(nuit et intempéries, autoroute, zones dangereuses)
  • Thème U :Les autres usagers de la route(partage de la route)
  • Thème A et D :Réglementation générale et divers(documents administratifs, chargement et passagers, infractions et Premiers secours)
  • Thème P :Précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule(s'installer au poste de conduite)
  • Thème M :Eléments mécaniques liés à la sécurité de laconduite(entretien et dépannage)
  • Thème S :Equipements de sécurité des véhicules
  • Thème E :règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement(éco-mobilité et éco-conduite)

Formations pratique 20 leçons

L'auto-école MANON dispense une formation conforme aux objectifs du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne (REMC) tels qu'ils sont décrits dans le livret d’apprentissage.
L'auto-école MANONmet en œuvre toutes ses compétences et moyens pédagogiques nécessaires pour que l'élève atteigne le niveau de performance requis. Les cours pratiques sont dispensés par des enseignants titulaires de l'autorisation d'enseigner validée et correspondant à la catégorie de permis préparée.
L’élève doit justifier de la prise de 20 leçons minimum pour être admis aux épreuves pratique du permis de conduire.
Le déroulement d'une leçon de conduite se décompose généralement comme suit :
• 5 min de présentation des objectifs
• 40 min de conduite effective pour la réalisation des objectifs définis
• 5 min de bilan et commentaires pédagogiques
Les commentaires pédagogiques comprennent :
• La validation éventuelle des objectifs ;
• Les annotations par l’élève sur le livret d’apprentissage ;
• La synthèse du formateur sur la fiche de suivi de formation.
Certains éléments de la formation initiale, notamment les contenus prévus à la première compétence du programme de formation, peuvent être enseignés en dehors de la circulation (piste, aire fermée à la circulation, parc de stationnement).
L'enseignant doit procéder aux évaluations prévues dans le livret d'apprentissage. Ces évaluations visent d'une part, à valider séparément les objectifs pédagogiques contenus dans chaque sous-compétences de la formation et d'autre part, à valider de façon globale chaque compétence que comporte la formation initiale.

Conduite accompagnée

Cette phase de conduite accompagnée intervient après l’obtention de l’ETG (code de la route) suivi de la formation pratique (minimum 20 leçons) et du rendez-préalable.
La durée de cette phase de conduite accompagnée ne peut être inférieure à 1 an et doit permettre à l’apprenti conducteur d’effectuer 3000 kms minimum.
Lors de cette phase de conduite accompagnée, deux rendez-vous pédagogique obligatoires de 3h seront organisés pour que l’apprenti conducteur soit recevable aux épreuves pratique du permis de conduire.
Ces rendez-vous ont pour finalité :
- de mesurer la progression de l'élève : à l'issue de la phase de conduite accompagnée, l'élève devra avoir parcouru au minimum 3000 kilomètres - d'approfondir ses connaissances en matière de sécurité routière.
Les rendez-vous pédagogiques d'une durée totale de 6 heures seront organisés en deux phases et se dérouleront dans un délai de 15 jours comme suit :
- Deux phases en circulation ; d'une durée d'une heure chacune ; sur un véhicule appartenant à l'établissement, donnent lieu à une évaluation de la pratique de la conduite :
• La première phase, doit avoir lieu entre quatre et six mois après la fin de formation initiale. Cette période doit normalement correspondre à un parcours d'au moins 1000 kilomètres de conduite accompagnée.
• La seconde phase, doit avoir lieu dans les deux mois avant la fin de la période de conduite accompagnée. Elle doit intervenir lorsque 3000 kilomètres ou plus ont été parcourus.
- Deux entretiens, individuel ou en groupe, portant sur les expériences vécues pendant la conduite accompagnée et sur des thèmes relatifs à la sécurité routière.
En cas de difficultés particulières, un rendez-vous pédagogique supplémentaire peut être organisé, soit à la demande de l'enseignant, soit à celle de l'élève ou de son accompagnateur.

Examen

AVANT L’EXAMEN

Pensez à vous munir des documents suivant :
- Pièce d’identité (Carte d’identité, Passeport, Titre de séjour, Permis AM nouvelle génération)
- Livret d’apprentissage (exclusivement pour la filière AAC (Conduite accompagnée)).
- Votre convocation (Elle vous rappellera les essentiels, date, heure, et lieu de convocation)

PENDANT L’EXAMEN

Vous allez vous présenter à l’examen pratique du permis de conduire. Pendant les 32 minutes de l’examen, L’IPCSR (Inspecteur) va évaluer vos compétences à la conduite automobile, lors d’un parcours comprenant :
- Une phase de conduite en et hors agglomération.
- Une phase de conduite autonome, ou vous devrez suivre par vous même une direction donnée.
- Une manœuvre en marche arrière (Epi, Rangement bataille, créneau, Marche arrière ligne droite, marche arrière en courbe ou en angle, ou demi-tour)
Pendant ce parcours vous aurez également d’autre sous épreuves
- Vérifications mécanique. (1 vérification intérieur et 1 vérification extérieur avec une question relative au code de la route)
- Test de la vue(Lecture d’une plaque d’immatriculation)
- Freinage de précision (Arrêt précis à l’aide d’un repère vertical ou bien lors d’un arrêt imposé par la signalisation)

APRES L’EXAMEN

Vous pourrez obtenir les résultats de votre examen sous un délai de 48h sur le site de la sécurité routière (lien figurant sur votre convocation) ou bien en cliquant ici avec votre numéro NEPH.
Cependant, si ces démarches vous paraissent complexe ou si cela ne fonctionne pas nous serons joignable au 09.80.48.10.10.

ACCOMPAGNÉE

 

 

Pour s'inscrire à l'Apprentissage anticipé de la conduite en école de conduite, il faut :

  • Être âgé de 15 ans ou plus ;
  • Avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

Quelles sont les conditions d'accès ?

Pour commencer la conduite accompagnée, il faut :

  •   Avoir réussi le code de la route ;
  •   Avoir suivi une formati...

 

 

Pour s'inscrire à l'Apprentissage anticipé de la conduite en école de conduite, il faut :

  • Être âgé de 15 ans ou plus ;
  • Avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

Quelles sont les conditions d'accès ?

Pour commencer la conduite accompagnée, il faut :

  •   Avoir réussi le code de la route ;
  •   Avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum avec un enseignant de l’école de conduite ;
  •   Avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière qui se matérialise par la remise de l’attestation de fin de formation.

Quels sont les avantages de l'Apprentissage Anticipé de la Conduite ?

L'apprentissage anticipé de la conduite permet :

  •   De réduire la durée de la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12) ;
  •   De commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans ;
  •   D’acquérir de l’expérience de conduite ; 
  •   De passer l’épreuve du permis de conduire à 17 ans et demi. En revanche, il n’est possible de conduire seul qu’à partir de 18 ans ;
  •   D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première présentation contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel ;
  •   Souvent d’obtenir un tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».

Qui peut être accompagnateur ?

L'accompagnateur doit :

  • Être titulaire de la catégorie B du permis de conduite (permis véhicule léger) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • Avoir obtenu l'accord de son assureur ;
  • Être mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite.

Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Comment se déroule l’Apprentissage anticipé de la conduite ?

La conduite avec l'accompagnateur se déroule sur une période d’une durée d'au moins un an au cours de laquelle l’apprenti-conducteur aura parcouru 3 000 kms minimums.
Cette période débute par un rendez-vous préalable et est ponctuée par deux rendez-vous pédagogiques obligatoires.

 

  • Le rendez-vous préalable a lieu en présence de l'enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l'enseignant estime que l'élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L'enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.
  • Le 1er rendez-vous pédagogique a lieu entre quatre et six mois après la date de délivrance de l'attestation de fin de formation initiale. C'est généralement un rendez-vous collectif avec d'autres élèves et leurs accompagnateurs.
  • Le 2e rendez-vous pédagogique a lieu après 3 000 km parcourus.

Lors de ces rendez-vous pédagogiques, animés par un enseignant de la conduite, les élèves sont invités à échanger sur leurs premières expériences et sur des thèmes de sécurité routière. Une phase de conduite est également prévue pour mesurer les progrès réalisés par l'élève et apporter les conseils nécessaires pour continuer la conduite accompagnée dans de bonnes conditions.

À savoir

Pour les jeunes âgés de moins de 16 ans, la copie de l’attestation de recensement ou du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ou de l'attestation individuelle d'exemption n’est pas requise pour l'inscription.

Toutes les règles du code de la route doivent être respectées par vous comme par votre accompagnateur.

Attention :

  •   Vous ne pouvez pas conduire en dehors des frontières nationales ;
  •   Vous devez respecter les limitations de vitesse qui s'appliquent aux conducteurs novices.

Attention : en conduite accompagnée, ayez toujours avec vous le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie, le livret d’apprentissage et le document d’extension de garantie de l’assurance. Seul le formulaire de demande de permis de conduire permet de justifier de la situation d’apprentissage de la conduite, en cas de contrôle par les forces de l’ordre.

Pour s'inscrire à la conduite supervisée il faut :

  •   Avoir 18 ans ou plus ;
  •   Avoir l'accord de l'assureur du véhicule.

Quelles sont les conditions d’accès ?

On peut choisir la conduite supervisée :

  • Soit au moment de l’inscription à l’auto-école ;
  • Soit après un échec à l'épreuve pratique.

 

Pour y accéder, il faut :

  •   Avoir réussi le code de la route ;
  •   Avoir suivi une formation pratique avec un enseignant de l’école de conduite (20 heures minimum) ;
  •   Avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

Après la phase de formation initiale, le candidat doit :

  • Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite du ou des véhicules utilisé(s) au cours de la future phase de conduite supervisée. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à avoir cette fonction. Il est joint au contrat de formation de l'élève, qui précise les obligations relatives à la fonction d'accompagnateur et les conditions spécifiques à la conduite supervisée, ou à l'avenant au contrat de formation, si le choix de la conduite supervisée a été décidé après la conclusion du contrat.
  • Avoir obtenu l'attestation de fin de formation initiale (AFFI). Un exemplaire est transmis à la société d'assurances par le souscripteur du contrat de formation.

Après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire, le candidat doit :

  •   Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d'assurances.
  •   Avoir obtenu une autorisation de conduire en conduite supervisée. Un exemplaire est transmis, dès sa délivrance, à la société d'assurances par le souscripteur du contrat de formation.

Quels sont les avantages de la conduite supervisée ?

La conduite supervisée permet :

  •   D’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ; 
  •   D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.

Qui peut être accompagnateur ?

L'accompagnateur doit :

  •   Être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  •   Avoir obtenu l'accord de son assureur ;
  •   Être mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite.

Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Comment se déroule la conduite supervisée ?

La conduite supervisée se déroule avec un accompagnateur.

Cette période débute par un rendez-vous préalable qui a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur.

L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.

À savoir

La durée du permis probatoire est de trois ans (comme pour la filière classique) : les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre trois ans sans infraction avant d'en obtenir 12.

Le candidat ne bénéficie pas nécessairement de tarif préférentiel sur son assurance "jeune conducteur".

La Conduite Encadrée

Pour faire la conduite encadrée, il faut :

  • Être âgé de 16 ans ou plus ;
  • Préparer un diplôme professionnel menant aux métiers de la route (BEP ou CAP de conducteur routier) dans les établissements de l’éducation nationale.

Cette formule s’effectue pendant une formation scolaire qui dure en moyenne deux ans. L’élève obtient son permis de conduire dans le cadre de son diplôme.

Quels sont les avantages de la conduite encadrée ?

  •   D’acquérir de l’expérience de conduite ; 
  •   D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire ;
  •   D’obtenir son permis de conduire dès le jour de ses 18 ans (sous réserve d’avoir obtenu son diplôme professionnel).

Quelles sont les conditions d’accès ?

Dès la réussite aux épreuves de la catégorie B du permis de conduire (code et conduite), passées au sein de l’établissement, après accord du chef d’établissement et participation à un rendez-vous préalable, le jeune conducteur peut conduire avec l’accompagnateur de son choix afin de maintenir et améliorer son niveau de compétence et d’expérience.

Qui peut être accompagnateur ?

L'accompagnateur doit :

  • Être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • Avoir obtenu l'accord de son assureur.

Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs.

Comment se déroule la conduite encadrée ?

La conduite avec un accompagnateur est possible jusqu’à la délivrance du diplôme professionnel, lequel conditionne la délivrance du permis de conduire (sous réserve d'avoir 18 ans, âge légal pour conduire).

Un rendez-vous pédagogique doit être organisé au cours de la période de conduite encadrée.

À savoir

Un livret d'apprentissage est remis au début de la formation. Il permet de mesurer vos progrès et doit toujours être présent dans le véhicule lors de votre formation.

Lors de la phase de conduite encadrée, il faut toujours avoir avec vous le document d’extension de garantie délivré par votre assureur et l’attestation délivrée par le chef d’établissement (par laquelle il atteste que les conditions préalables au départ en conduite encadrée sont remplies). Ces documents tiennent lieu de justificatifs en cas de contrôle par les forces de l’ordre.

 

 

Détails

ACCOMPAGNÉE 

Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.

ENSEIGNANTS FORMÉS ET DIPLÔMÉS

Tous nos enseignants sont :
- Diplômés du BEPECASER ou du titre pro ECSR
- Formés au REMC et a la réforme ETG de 2016
- Disponibles du lundi au samedi de 8h a 20h

FACILITES DE PAIEMENT

- Forfaits adaptés a vos besoins
- Paiement en plusieurs fois sans frais
- Tous moyens de paiement acceptés

LIEUX DE RENDEZ-VOUS

- 4 Agences MUIZON, TINQUEUX et CORMICY
- A votre collège et lycées
- A votre domicile ou votre travail